Un baume printanier

Publié le 04/04/2021
04/04/2021

Que de bonheur de se promener dans les bois le printemps, la nature se réveille et libère de multiples odeurs caractéristiques qui me font tellement de bien.  Mon odeur préférée vient du peuplier baumier. Ses bourgeons regorgent de résine qui sentent littéralement le printemps.

Les ingrédients actifs contenus dans ses bourgeons possèdent des propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires et peuvent traiter diverses problématiques de la peau comme le psoriasis et l’eczéma. Ces propriétés sont connues depuis des lustres par les autochtones et ont été réaffirmées récemment par des études scientifiques : bourgeon d’espoir contre le psoriasis.

On peut extraire la résine en faisant une macération des bourgeons dans une huile végétale. Il suffit de le laisser macérer pendant un mois avant de filtrer et d’embouteiller l’huile qui sent la résine boisée sucrée. C’est d’ailleurs cette huile que j’utilise pour fabriquer mon savon au peuplier baumier, de loin mon préféré.  

De plus, les bourgeons possèdent des propriétés bactéricides puissantes lorsque que ses composés actifs sont extraits avec de l’alcool. En gros, on fait macérer les bourgeons frais dans 2 fois leur volume d’alcool 40% pendant 3 semaines en brassant chaque jour.  Moi, je l’utilise comme casse-grippe depuis plusieurs années et cette teinture-mère m’étonne toujours par son efficacité.  En fait, on appelle ça de la gemmothérapie, la médecine des bourgeons. Les composés actifs responsables de cette activité biologique ont été identifiés par le laboratoire Lasève en 2012 et appartiennent à la famille des balsacones (potentiel bioactif des bourgeons de peuplier baumier).

Alors, la prochaine fois que vous irez vous promener dans les bois, pensez à repérer cette odeur de baume qui caractérise le réveil printanier et qui a tant à nous apporter!